escalier de couleur

Chiffres clés de la générosité

France générosités produit régulièrement des études pour mieux connaitre l’étendue de la générosité en France : Qui sont les donateurs français ? Combien donnent-ils ? A qui ? Quand ? Comment ?

Sommaire de la page ” Les chiffres clés de la générosité” :

  1. Combien représente le secteur de la générosité ?
  2. Quelles sont les dernières évolutions du don des Français ? < Nouveauté 30 mai 2022 >
  3. Quand les Français donnent-ils ? < Nouveauté 30 mai 2022 >
  4. Qui sont les donateurs ?
  5. Comment les Français expriment-ils leur générosité ? < Nouveauté 30 mai 2022 >
  6. A qui donnent-ils ?
  7. Les chiffres clés de France générosités.

 



1. Que représente le secteur de la générosité ? < Mise à jour du 24 sept. 2021 >

En 2019, la générosité en France représente 8,5 milliards d’euros ! Les générosités complémentaires des particuliers et des entreprises se répartissent tels que suit :

La générosité des particuliers :

5 milliards d’euros de générosité des particuliers. Les dons des particuliers représentent donc 59 % de la générosité en France. Chiffre en baisse de 2 points face à la dernière édition de l’étude (61% lors du Panorama 2018 sur les chiffres 2015).

Cette générosité inclut

  • les dons déclarés à hauteur de 2,941 milliards d’euros, réalisés par 4,9 millions de foyers fiscaux donateurs en France,
  • les dons non déclarés avec 745 millions d’euros en 2019,
  • les legs, donateurs et assurances-vie sont eux à hauteur de 1,353 milliard d’euros de philanthropie.

La générosité des entreprises :

3,5 milliards pour les entreprises. Les dons des entreprises représentent donc 41 % de la générosité en France, soit plus 119 % entre 2010 et 2019 (et en augmentation de deux points vis-à-vis du Panorama 2018 sur les chiffres 2015).

Le Panorama national des générosités montre que la générosité des entreprises est portée par 104 000 entreprises mécènes. Cette générosité inclut 2,153 milliards d’euros de mécénat déclaré et 1,350 milliard d’euros de mécénat non déclaré.

Schéma sur les chiffres clés de la générosité en france - panorama national des générosités 2021

> Source et plus de chiffres clés sur le secteur de la générosité en France : Panorama national des générosités 2021 sur les chiffres de l’année 2019 – publié le 24 septembre 2021.


2. Quelles sont les dernières évolutions du don des Français ? 

Baromètre de la générosité 2021 : < Sortie 30 mai 2022 >

Le Baromètre de la générosité 2021 de France générosités, révèle une augmentation des dons en 2021 de +4,5% après une année 2020 marquée par une forte générosité des Français au démarrage de la crise Covid (+10%).  Un signal positif de la générosité des Français dans un contexte inédit marqué par la crise sanitaire mais qui cache un problème plus structurel et inquiétant à long terme avec la diminution du nombre de nouveaux donateurs : – 9% entre 2011 et 2021.

Tous les chiffres clés de notre Baromètre de la générosité 2021 sont disponibles ici. < Sortie 30 mai 2022 >

augmentation des dons en prélèvement automatique et dons ponctuels - du baromètre de la générosité 2021

Source et plus de chiffres clézs : Baromètre de la générosité 2021 de France générosités, paru le 30 mai 2022, avec le soutien de la Banque Postale.

 

Pour 2020 :

En 2020, les Français ont fait preuve d’un exceptionnel élan de générosité et d’une grande confiance envers les associations et fondations d’intérêt général fortement mobilisées par la crise sanitaire et sociale de la Covid-19 et ses conséquences. Tous les chiffres clés de notre Baromètre de la générosité 2020 sont disponibles ici.

  • + 13,7 % de montants de dons entre 2019 et 2020
  • + 22 % d’augmentation des montants de dons au premier semestre 2020 par rapport au 1er semestre 2019. Baromètre de la générosité de France générosités – octobre 2020
  • + 693 % de montants de dons collectés la première quinzaine d’avril 2020 par rapport à 2019. Benchmark d’Iraiser sur les dons en ligne et pour les causes non impactées directement par cette crise. – mai 2020
  •  53% des donateurs de moins de 35 ans en France ont fait un don lors de la crise sanitaire du Covid-19. 7ème baromètre e-donateurs de l’agence Limite et de l’IFOP de mai 2020

Tous les chiffres clés de la générosité en 2020 sont disponibles ici : “20 chiffres clés de 2020 sur la générosité“.

Pour 2019 :

  • + 3,5 % de montants de dons en 2019 (mais elle ne compense pas la baisse de 2018).
  • – 15 % de nouveaux donateurs à une association ou une fondation entre 2009 et 2019

Chiffres clés - baromètre de la générosité des français en 2019

Source : Baromètre de la générosité 2019 de France générosités, paru en juin 2020, avec le soutien du Crédit Coopératif.

Pour 2018 :

  • Malgré une augmentation de 6 % du nombre de foyers imposables , le nombre des foyers fiscaux ayant déclaré des dons a baissé de 3,9 %, passant de 5,219 millions en 2017 à 5,016 millions en 2018. (EtudeLa générosité des Français en 2018″ – Fin 2019 – Recherches et Solidarités)
  • Une baisse globale des montants de dons de – 4,2% en 2018, avec une grande diversité de situation. Plus d’informations sur notre communiqué de presse du 8 avril 2019, accessible par ce lien.
  • Baisse de dons de -54% aux fondations dans le cadre de l’IFI 2018 par rapport aux dons réalisés dans le cadre de l’ISF en 2017, soit 150 millions d’euros. (Baromètre IFI 2017 – 2018, France générosités, juillet 2018)

 


3. Quand les Français donnent ? < mise à jour 30 mai 2022 >

La générosité des Français est saisonnière :

En 2021, 42 % des dons en valeur sont réalisés sur les 3 derniers mois de l’année, selon le Baromètre de la générosité (+3 points).

saisonnalité des dons - du baromètre de la générosité 2021

Pour 2020, avec un premier semestre exceptionnel marqué par le premier confinement et une forte mobilisation des Français en réponse aux appels d’urgence des associations et fondations, la saisonnalité des dons était resté cependant la même : 39 % des montants des dons ont été faits sur les mois d’octobre, novembre et décembre (contre 40 % en 2019)

Le dernier trimestre de l’année, cœur de la générosité des Français :

Le mois de décembre montre à lui seul une augmentation de 2 points dans la collecte du dernier trimestre à 57 % en 2021 (contre 55 % en 2020). A lui seul, décembre représente 24 % de la collecte annuelle !

Source et plus de chiffres clézs : Baromètre de la générosité 2021 de France générosités, paru le 30 mai 2022, avec le soutien de la Banque Postale.

 



4. Qui sont les donateurs ?

En termes de profil, il s’agit plutôt d’une femme : 55 % de ceux qui se déclarent donateurs sont des femmes en 2020 (soit + 2 points que en 2019).

52% des sondés se déclarant donateurs ont plus de 50 ans alors qu’ils ne représentent que 47 % de la population française.

qui sont les donateurs francais

Les personnes diplômées du supérieur sont également plus sensibles à l’acte de don : en 2020, 32 % des donateurs ont Bac +3 et plus alors qu’ils représentent 21% de la population (+ 4 points par rapport à 2019) . La religion est également un facteur favorisant le don : 62% des donateurs déclarent une pratique religieuse en 2020 (identique à 2019).

Sources : Baromètre du comportement donateur de France générosités, réalisé par Kantar Média paru en septembre 2020



5. Comment les Français expriment-ils leur générosité ? < mise à jour 30 mai 2022 >

Le Baromètre de la générosité 2021 montre, en comparaison à 2020, un ralentissement de l’augmentation des dons réalisés en digital, phénomène sûrement dû au retour aux habitudes des Français avec la levée progressive des mesures sanitaires. En effet, les dons en ponctuels en ligne en valeur ont augmenté de 2 % en 2021.

Cela étant, la part du digital dans la collecte en 2021 a augmenté passant de 19 % en 2019 (avant crise) à 24,5 % en 2021. Par ce chiffre, nous pouvons voir que certaines nouvelles habitudes de consommation et ici de dons ont bien été prises par les Français au travers de la crise Covid. En 2 ans, les dons en ligne ont progressé de 48 % !

part du digital dans les dons - baromètre de la générosité 2021

Quel est le don moyen des Français selon le Baromètre de la générosité 2021 ?

  • Don moyen en ligne : 133 € en 2021, en croissance de 3,7 % par rapport à 2020
  • Offline (courrier, téléphone) : 81 € en 2021, en croissance de 6,4 % par rapport à 2020
  • Don moyen annuel en prélèvement automatique : 149 € (+2%)

dons moyens - baromètre de la générosité 2021

Répartition par moyen de paiement :

  • Prélèvement automatique (PA) = 40 % des montants des dons (contre 34 % en 2012)
  • Dons ponctuels = 60 %

Source et plus de chiffres clézs : Baromètre de la générosité 2021 de France générosités, paru le 30 mai 2022, avec le soutien de la Banque Postale.


Quelques chiffres sur le fundraising sur le digital ? [mise à jour octobre 2021]

La collecte de dons sur Facebook et Instagram :

5 milliards : Le montant collecté par le Facebook Donate dans le monde et depuis sa création. En 2020, 175 millions de dollars ont été collectés à travers des collectes de fonds liées à la Covid sur Facebook et Instagram. Sur le climat, déjà 130 millions de dollars de dons ont été collectés depuis 2017. En France, plus de 1,5 million d’utilisateurs ont fait un don ou créé une collecte de fonds sur Facebook depuis le lancement en 2017.

Tous les chiffres clés de la collecte de don sur Facebook accessible ici : La collecte de dons sur Facebook et Instagram – Dossier thématique du 22 octobre 2021

chiffres clés de la collecte de dons sur facebook et instagram

Baromètre des réseaux sociaux des associations et fondations

LinkedIn est le premier réseau en termes de pourcentage d’évolutions du secteur, avec 1,4 million d’abonnés cumulés, soit + 72 % entre 2020 et 2021. Entre 2019 et 2020, l’augmentation avait été de + 88 %, soit une forte progression depuis 2 ans. Quelles sont les évolutions 2021 ? Quel est le taux de pénétration des associations et fondations sur les réseaux sociaux ? Quel est le nombre moyen d’abonnés sur les pages d’associations ?

chiffres clés du baromètre des réseaux sociaux des associations et fondations 2021

Les associations et le numérique :

23 % : Le taux d’associations qui ont un objectif de financement par le numérique. Cependant seulement 18 % utilisent des plateformes de collecte ou du don en ligne. Étude Associations et numérique 2019 – Recherches et Solidarités

95 % : La proportion d’organisations sans but lucratif en Europe qui ont un site internet. Malgré cela, seulement 56 % d’entre eux acceptent des dons en ligne, 8 % en dessous de la moyenne mondiale. (Étude NGO global Tech Report)

 



6. A qui donnent-ils ?

Une diversité de causes suscite l’intérêt et la mobilisation des Français. Les causes les plus plébiscitées chez les Français sont : [mise à jour avril 2021]

  1. La protection de l’enfance est la première cause jugée prioritaire et est citée par 37 % des sondés (vs 34 % en 2019 et 33 % en 2018)
  2. la lutte contre l’exclusion et la pauvreté est plébiscitée par 27 % des Français (vs 30 % en 2019 et 29 % en 2018)
  3. le soutien à la recherche médicale arrive juste derrière avec par 26 % des Français (vs 25 % en 2019 et 27 % en 2018)

causes préférés des français en 2020

Cependant, la protection des animaux progresse très fortement dans la hiérarchie des causes : 10ème en 2018, elle est au 4ème rang des causes jugées les plus prioritaires par les Français en 2020. La protection de l’environnement progresse également de la sorte, année après années pour arriver à la 6ème place en 2019. Un bond qui traduit l’importance accrue de cet enjeu pour le grand public, après une année 2018 marquée par les marches pour le climat et le succès de la pétition l’Affaire du siècle. Cela étant en 2020, la cause environnementale perd 3 places pour arriver à la 9ème du classement, une évolution principalement causée par un effet contextuel de cette année bien particulière.

Les critères d’incitation au don sont relativement stables : l’efficacité des actions à 48 % en 2020 (- 2 points face à 2019) reste le premier critère pour inciter à donner, devant la cause soutenue à 45 % (- 2 points) et la transparence financière à 39 % (- 1 point).

Source : Baromètre du comportement donateur de France générosités, réalisé par Kantar Média paru en septembre 2020

Focus jeunes donateurs :

Les jeunes (moins de 35 ans) sont particulièrement attentifs à l’actualité et aux causes urgentistes tandis que les plus de 50 ans sont sensibles à la protection des plus faibles.

La protection des animaux pour les jeunes donateurs, est dans le top 3 des causes privilégiés contrairement à l’ensemble de la population donatrice.

  • 24 % des donateurs ont moins de 35 ans. (22 % en 2017)
  • 16% des donateurs ont entre 25 et 34 ans (13 % en 2017)
  • 8% des donateurs ont entre 15 et 24 ans (9% en 2017)

Source : Baromètre du comportement donateur de France générosités, réalisé par Kantar Média paru en septembre 2019

 

Pour plus d’informations n’hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter juste ici ou à regarder notre base de données d’études et de baromètres.

 


7. Les chiffres clés de France générosités ? 

131 associations et fondations membres faisant appel à la générosité du public.

Les ressources des membres de France générosités (panel de 97 organisations) : [mise à jour avril 2021]

  • 7,4 milliards d’euros de ressources annuelles en 2019 (+ 6,1 % entre 2018 et 2019) dont :
    • 2,83 milliards de financements privés (38,5 %) : dons, libéralités, fonds privés et autres produits de la générosité
      • dont 700 millions de libéralités
    • 3,7 milliards de ressources publiques (51 %) : subventions, concours publics majoritairement à caractère obligatoire comme les prix de journée
    • 768 millions d’autres ressources (10,5%)
  • 85 000 salariés  (75 % en France, 25 % à l’étranger)
  • La majorité des membres de France générosités dépendant à plus de 80 % des ressources privées dans leur modèle économique. (48 sur les 97 membres étudiés)

Les emplois des ressources des membres de France générosités (panel de 106 organisations) : [mise à jour avril 2021]

  • 87 % des ressources de nos associations et fondations membres servent à financer des missions sociales d’intérêt général.
  • Les 6.8 milliards d’euros d’emplois ont été financés par les ressources collectées auprès du public pour prés de 2.2 milliards d’euros, soit 32% du total des emplois inscrits au compte de résultat.

Plus d’informations ici : Etudes CER 2021 – Analyse des ressources et emplois

 

Schéma étude regards CER 2-01-01

escalier de couleur inversé