escalier de couleur

Chiffres clés

France générosités produit régulièrement des études pour mieux connaitre l’étendue de la générosité en France : Qui sont les donateurs français ? Combien donnent-ils ? A qui ? Quand ? Comment ?

 

Retour sur les chiffres « marquants » de l’année 2018 :

  • 54 % de baisse de dons suite à la transformation de l’ISF en IFI (soit 150 millions d’euros) [7]
    • dont 13 % en moins de la collecte ISF / IFI sur les mois de mai et juin 2018
  • 6.51 % de collecte en moins au premier semestre [3]

 

  • 28 % des personnes imposables vont modifier leurs dons suite au prélèvement à la source [5]
  • 1 donateur retraité sur 5 a l’intention de réduire, cesser ou reporter ses dons [5]

 

  • 3 jeunes sur 10 ont répondu à un appel au don suite à un événement d’association [4]
    • Seulement 13 % ont répondu à un appel au don suite à un appel via les réseaux sociaux [4]

 

Le secteur de la générosité : [1]

7,5 milliards de ressources annuelles dont :

  • 2,6 milliards de dons déclarés par les particuliers.
  • 3 milliards d’euros du mécénat d’entreprises

13 millions de bénévoles en France

1,8 millions de salariés.

5.5 millions de foyers fiscaux donateurs.

 

Quand les français donnent-ils ? [2]

40 % des dons sont faits sur le dernier trimestre de l’année dont la moitié sur le mois de décembre

44% des français donnent au moins une fois par an.

70 % des donateurs ont maintenu leurs dons au cours des dernières années (vs 69 % en 2017)

 

Comment et combien donnent-ils ? [3]

En 2018, les français ont augmenté leur don moyen :

  • 40 % des dons ont été faits par chèques en 2018 (45% en 2017)
  • Ensuite vient le don en liquide à 34 % (32% en 2017)
  • Le don en prélévement automatique est à 18 % (17 % en 2017)
  • Enfin 15 % des donateurs le font par carte bancaire en ligne (contre 12 % en 2017)

 

A qui donnent-ils ? [3]

Une diversité de causes suscite l’intérêt et la mobilisation de français. Les causes les plus plébiscitées chez les français sont des causes de proximité et elles restent assez stables d’une année à l’autre :

  • l’aide et la protection de l’enfance est la première cause jugée prioritaire et est citée par 33 % des sondés (vs 35% en 2017)
  • la lutte contre l’exclusion et la pauvreté est plébiscitée par 29 % des français
  • l’aide aux personnes handicapées arrive pour la première fois en troisième position avec 29% (vs 22% en 2017).
  • le soutien à la recherche médicale arrive juste derrière avec par 27% des français (vs 26% en 2017)

 

Focus jeunes donateurs : [3]

Les jeunes (moins de 35 ans) sont particulièrement attentifs à l’actualité et aux causes urgentistes tandis que les plus de 50 ans sont sensibles à la protection des plus faibles.

La protection des animaux pour les jeunes donateurs, est dans le top 3 des causes privilégiés contrairement à l’ensemble de la population donatrice.

24 % des donateurs ont moins de 35 ans. (22 % en 2017)

16% des donateurs ont entre 25 et 34 ans (13 % en 2017)

8% des donateurs ont entre 15 et 24 ans (9% en 2017)

 

Etude sur le donateur du futur : [4]

3 jeunes sur 10 ont répondu à un appel au don suite à un événement d’association et seulement 13 % ont répondu à un appel au don suite à un appel via les réseaux sociaux

43 % des 18-35 ans seraient prêts à organiser une collecte en sollicitant leurs proches via les réseaux sociaux.

67 % des jeunes français déclarent avoir fait un don à une association ou à une fondation et 24 % d’entre eux donnent plusieurs fois par an.

6 français sur 10 ignorent le principe de don gratuit mais 78 % d’entre eux seraient prêts à y avoir recours.

36 % des français ne connaissent pas le principe du micro-don en magasin mais 2/3 d’entre eux seraient prêts à utiliser cette forme de don.

 

Qui sont les donateurs français? [2]

92 % des montants des dons sont faits par des donateurs fidèles

En termes de profil, il s’agit plutôt d’une femme : 53 % de ceux qui se déclarent donateurs sont des femmes. 52% des sondés se déclarant donateurs ont plus de 50 ans alors qu’ils ne représentent que 47 % de la population française.

 

Pour plus d’informations n’hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter juste ici ou à regarder notre base de données d’études et de baromètres.

 

Les chiffres de France générosités ? [8]

  • 97 associations et fondations membres faisant appel à la générosité du public

 

  • 6,6 milliards de ressources annuelles dont :
    • 3,1 milliards de financements privés (46 %) : produits de la générosité du public, concours privés et produits divers
    • 3,6 milliards de ressources publiques (54 %) : subventions, concours publics majoritairement à caractère obligatoire comme les prix de journée
    • 1 milliard d’euros de contributions volontaires en nature (chiffres sur 72 membres) dont 74 % provenant du bénévolat
    • 570 millions de libéralités

 

  • 85 000 salariés  (75 % en France, 25 % à l’étranger)
  • La majorité des membres de France générosités dépendant à plus de 80 % des ressources privées dans leur modèle économique.

La générosité du public représente les deux-tiers des ressources privées dépassant les 2 milliards d’euros. Les produits de la générosité proviennent principalement des dons manuels pour 1,250 milliard dont 250 millions sont affectés. Les libéralités (donations, legs, assurances vie, boni de liquidation d’autres organismes) se montent à 570 millions dont bien peu sont affectés. Les autres produits de la générosité (recettes de manifestations…) s’élèvent à 270 millions d’euros. Les concours privés, qui regroupent les fonds reçus d’organismes privés redistributeurs ainsi que le mécénat d’entreprise, atteignent près de 340 millions. Les produits divers regroupent pour 600 millions d’euros aussi bien les participations des usagers, les cotisations des adhérents, les produits des activités économiques (abonnements, ventes, prestations de service…), les produits financiers et exceptionnels.

Plus d’informations : http://www.francegenerosites.org/etude-cer-novembre-2018/ 

 

Le bénévolat en France : [9]

  • 22 millions de personnes déclarent avoir rendu des services bénévoles.
  • 1 millions 500 000 associations existent en France.
  • Le bénévolat en France représente entre 1 320 000 et 1 460 000 emplois en équivalent temps plein.
  • 52 % des participations bénévoles sont occasionnels

 

La Finance participative et alternative en France : [10]

  • En 2016 les fonds collectés dans le cadre de la finance alternative étaient de 1,012 milliards d’euros. En 2017, ils ont atteint les 1,407 milliards d’euros.
    Soit une augmentation de 39 % en 2018 des fonds collectés dans le cadre de la finance alternative, avec une répartition quasiment à part égale pour les différents types de plateforme de collecte, excepté pour celles de la Solidarité embarquée.
  • La répartition sectoriel :
    • Le secteur économique est celui qui génère le plus de fonds collectés dans le panorama de la finance alternative en France avec 653 millions d’euros.
    • Le secteur culturel arrive quant à lui en deuxième position avec 44 millions d’euros en 2018.
    • Enfin le secteur social représente 28 millions d’euros de fonds collectés au sein de la finance participative en 2018.
  • Le financement participatif en France a augmenté de 20 % en 2018 pour atteindre 402 millions d’euros.

 

 

Sources :

[1] Etude des Comptes Emploi des Ressources 2015 des membres de France générosités / Bercy – Chiffres de 2015 — Quelques repères sur les associations en France aujourd’hui – Edith Archambault – Viviane Tchernonog – Centre d’Economie de la Sorbonne – CNRS – Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne (mars 2012) https://www.associatheque.fr/fr/guides/creer/etat_secteur_associatif.html —
Chiffres de Microdon]title= »Retour à la note 1 dans le texte » href= »#ref1?>
[2] Le Baromètre de la générosité 2017
[3] Le Baromètre France générosités du 1er semestre 2018 (vs 1er semestre 2017)
[4] Enquête sur les donateurs du futur – Ifop pour France générosités – Octobre 2018
[5] Etude Kantar – France générosités sur les comportements des donateurs face aux changements fiscaux – septembre 2018
[6] Baromètre « Le mécénat d’entreprise en France » (Admical / CSA, mars 2018)
[7] Baromètre IFI 2017 – 2018 réalisé sur 31 fondations reconnues d’utilité publique, France générosités, juillet 2018
[8] Etude CER 2016 de 96 des membres de France générosités – Etude Regard sur l’emploi des ressources de nos membres (France générosités – Daniel Bruneau)
[9] Etude La Fonda Janvier 2019 – Enquête CRA-CSA « Bénévolat et bénévoles en France en 2017 », dirigée par Lionel Prouteau.
[10] Baromètre du crowdfunding en France en 2018 – Financement Participatif France – Janvier 2018

 

 

escalier de couleur inversé