escalier de couleur

Baromètre 2018 du mécénat d’entreprise – Admical

Publié le 18.10.2018

Le baromètre 2018 du mécénat d’entreprise en France, publié tous les deux ans par Admical, indique que 9% d’entreprises étaient mécènes en 2017 pour un budget compris entre 3 et 3,6 milliards d’euros.

Le baromètre 2018 du mécénat d’entreprise en France, publié tous les deux ans par Admical, indique que 9% d’entreprises étaient mécènes en 2017 pour un budget compris entre 3 et 3,6 milliards d’euros. Il fait état également d’une montée significative des chiffres du mécénat. Les entreprises mécènes sont de plus en plus nombreuses (82 000 environ) et sont plus généreuses, puisque le budget alloué à leurs actions s’élève à 2 milliards d’euros. Pour la première fois, Admical s’appuie sur les chiffres du ministère des Finances pour analyser les évolutions du mécénat d’entreprise en France.

Les chiffres clés de l’étude

Mécénat & Fiscalité :

  • Entre 2010 et 2016, le nombre d’entreprises ayant déduits des dons de l’impôt sur les sociétés au titre du mécénat a été multiplié par 2,5 passant de 28 000 à 73 500. La tendance se poursuit et s’accentue en 2017 puisque les premières données inédites de la DGFIP montrent que les dons déclarés devraient atteindre 2 milliards d’euros pour 82 000 entreprises
  • La dernière étude conduite par Admical avec CSA montre que 50% des entreprises mécènes ne déclarent pas leurs dons ou ne les déclarent que de façon partielleC’est pourquoi Admical estime que le nombre total d’entreprises mécènes s’élèverait en 2017 à 9% pour un budget compris entre 3 et 3,6 milliards d’euros.

PME, TPE, ETI, GE :

  • Sans grande surprise, 81% des grandes entreprises mécènes déclarent leurs dons. A contrario, les petites entreprises sont peu nombreuses à le faire. C’est le cas de seulement 2,7% des TPE et de 20% des PME. La bonne nouvelle réside dans le dynamisme des ETI en matière de mécénat puisqu’elles sont 44% à pratiquer le mécénat en déclarant leurs dons.Les grandes entreprises restent donc les locomotives du secteur. Alors qu’elles ne représentent que 0,3% des entreprises mécènes déduisant leurs dons, leur part dans le budget est de 57%.
  • L’engagement des petites et moyennes entreprises s’accentue ces dernières années. Les TPE représentent la catégorie d’entreprise avec la plus forte progression en nombre : elles sont presque trois fois plus nombreuses en 2016 qu’en 2010 (x 2,9). Quant aux PME, elles montrent un grand dynamisme en montant déclaré : elles ont multiplié leurs dons par 2,6 sur cette même période.

Causes soutenues :

  • Le domaine du social (qui comprend notamment l’aide à la création d’emploi, la défense des droits et l’aide à l’entreprenariat social) demeure en haut du classement, représentant 28% des dépenses de mécénat. Suit le secteur culture/patrimoine qui augmente fortement (le budget alloué passant de 15% à 25% entre 2015 et 2017) puis celui de l’éducation, en augmentation lui aussi (passant de 14% à 23%).
  • Plus loin derrière, la santé (11% des dépenses), bien que ce soit le domaine le plus important aux yeux des citoyens français.

Les partenariats public-privé plébiscités :

  • Nouveauté de ce baromètre, 43% (+16 points) des entreprises mécènes interrogées soutiennent des structures publiques, pour un poids dans le budget de mécénat atteignant 17%.

Mécénat financier, nature et de compétences :

  • L’enquête témoigne d’une augmentation significative du mécénat de compétences. En effet, 20% des mécènes y ont recourt en 2017 contre 11% en 2015, ce qui résonne fortement avec le besoin de sens et d’engagement exprimé par de plus en plus de salariés.
  • Pour ce qui est du mécénat en nature, il est également de plus en plus prisé par les mécènes (39% en 2017 contre 29% en 2015) mais ne représente que 3% des budgets alloués.

Les perspectives annoncées par les entreprises sont très optimistes :

85% des entreprises mécènes déclarent que leur budget consacré au mécénat augmentera (16%) ou restera stable(69%) dans les années à venir. Les entreprises de 250 salariés et plus sont celles qui marquent le plus fortement leur volonté de développer leurs actions de mécénat puisque 39% d’entre elles pensent en effet augmenter leur budget.

Des déclarations encourageantes qui confirment l’importance de préserver le dispositif Aillagon.

escalier de couleur inversé