escalier de couleur

Portraits des intervenants 2019 – Colloque du 10 octobre

Publié le 04.10.2019

Découvrez en avant-première du colloque les portraits des intervenants 2019 du colloque France générosités qui se déroulera à la Maisons des Océans le jeudi 10 octobre.

 

Ouverture :

Newsletter_pardeux_pierre

Pierre Siquier, Président de France générosités

Pierre Siquier, alors qu’il est étudiant à l’Ecole Centrale de Paris, est l’un des créateurs de la Junior Entreprise de l’école, première junior-entreprise scientifique. Puis, dès sa sortie de l’école, il se lance dans la communication industrielle qui deviendra la communication business to business.
Il crée très tôt son agence de communication, Siquier Courcelle et associés, qu’il dirige pendant 20 ans et qui passera dans le giron de Publicis, où il est Président de Publicis Etoiles pendant deux ans.  Il crée DDB&Co en 1995, agence où il gère, entre autres, le budget de lancement de l’Euro scriptural : il s’agissait de modifier l’opinion des français, majoritairement contre l’euro, et de leur faire accepter positivement cet événement.
En 2000, il crée, avec deux autres associés, l’un des premiers sites de recherche d’emploi sur internet : Keljob. Appartenant aujourd’hui à Figaro classified, il recense plus d’un million et demi de candidats dans sa CVthèque.
De 2000 à 2004 il est Vice-Président du pôle corporate de TBWA. Puis, il crée Ligaris en 2004, agence de communication corporate qu’il dirige jusqu’en 2013, jusqu’à la fusion avec Babel.
Parallèlement à ses activités professionnelles, il s’engage avec Nicolas Hulot, dès le début de sa fondation en 1992. Il en reste Vice-Président puis Président jusqu’en 2012.
L’un des faits marquants de la FNH : la signature du Pacte écologique par les candidats à l’élection présidentielle de 2007.
Il était également administrateur de la Fondation de l’Ecole Centrale de Paris, en cours de fusion avec la Fondation Supelec, suite à la fusion des deux écoles en 2016, ainsi que administrateur et membre du bureau de l’ONG Plan International, qui vient de se transformer en fondation.

Il est président de France générosités depuis avril 2018.

 

Newsletter_pardeux_hulot

Grand témoin : Nicolas Hulot, Président de la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme.

Au fil des ans, des expériences et des rencontres (Jane Goodall, Nelson Mandela, Théodore Monod, Paul-Emile Victor… ou plus récemment, Amory Lovins, Edgar Morin, Rajendra K. Pachauri, Pierre Rabhi, Nicholas Stern, Vandana Shiva … et tous les universitaires et les experts aujourd’hui membres du Conseil scientifique de sa Fondation…), il réalise l’ampleur de la mise en péril des grands équilibres écologiques. Il constate à l’œil nu les dégradations que l’on fait subir à la planète et l’urgence d’agir. Tout ce qui est alors de l’ordre des craintes, des chiffres et des statistiques, devient concret et proche, jusqu’à la certitude que c’est, ni plus ni moins, l’avenir de la Planète et de l’Homme dont il est question.

Désireux de mettre sa notoriété au service d’une cause qui devient au fil des ans la pierre angulaire de sa vie, il crée la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme en 1990. Reconnue d’utilité publique en 1996, l’ONG se fixe alors un double objectif : informer le public de l’état écologique de la planète, et convaincre le plus grand nombre de la nécessité de changer ses comportements.

À travers son action et celle de sa Fondation, Nicolas Hulot cherche ainsi depuis près de 30 ans à créer de la convergence et à associer toutes les parties prenantes de la société, du citoyen aux acteurs politiques et économiques. Dans cet esprit, en février 2005, il invite députés et sénateurs à un vote unanime en faveur de la Charte de l’Environnement, qui sera adossée à la Constitution de la Ve République. Avec le Défi pour la Terre lancé en mai 2005 par sa Fondation, il fédère plus de 850 000 personnes qui s’engagent à agir quotidiennement pour la Planète. Fin 2006, Nicolas Hulot propose un Pacte écologique aux candidats à l’élection présidentielle afin de les inciter à placer les enjeux écologiques et climatiques au cœur de l’action publique. Il est alors soutenu par près de 750 000 personnes. Fort de cette mobilisation citoyenne, il contribue, dès septembre 2007, avec les experts de sa Fondation, à la mise en oeuvre du Grenelle de l’environnement.

Si les débats qui ont suivi vont dans le bon sens, la crise financière de 2008 écarte les enjeux environnementaux des priorités politiques et publiques.

Ses convictions confortées et mû par la volonté de montrer que l’écologie ne doit pas être traitée comme une thématique parmi d’autres, mais bien constituer le coeur de l’action publique et privée, Nicolas Hulot poursuit son engagement aux côtés de sa Fondation. Avec celle-ci, il crée un laboratoire d’idées innovantes (Think tank) et un laboratoire d’actions (Do tank) pour la transition écologique de nos sociétés. En décembre 2012, en tant que Président de sa Fondation et à titre bénévole, il est nommé « Envoyé spécial du Président de la République pour la protection de la planète ». C’est dans ce cadre qu’il participe activement à la COP 21 à Paris en décembre 2015. A cette occasion, avec sa Fondation, il lance la campagne « Osons ». En mars 2017, il lance l’Appel des Solidarités.

En mai 2017, il est nommé ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire du gouvernement Édouard Philippe. Ministère qu’il quitte à son initiative fin août 2018.

Le 30 janvier 2019, il devient Président d’Honneur de sa Fondation.

 

Présentation de l’étude :

Newsletter_pardeux_durquety

Eve Durquety, Responsable du développement, Direction Nationale de l’Economie Sociale et Solidaire, KPMG

Eve Durquety, consultante au sein de la Direction nationale Economie sociale et solidaire de KPMG depuis 2007 est responsable nationale du développement de l’offre de services « Evaluation et mesure de l’impact »,  elle partage ses activités entre la réalisation de prestations de conseil, et l’animation du marché « Economie sociale et solidaire » au sein du cabinet. Après des études de Droit (Master I en droit social) et un DESS en Economie du développement local et de l’emploi, Eve débute sa carrière en 1999 comme consultante en au sein du cabinet ELISE, spécialisé sur l’accompagnement des collectivités et des associations à la création d’activités et d’emplois sur le champ de l’environnement. De 2003 à 2007, Eve rejoint le mouvement coopératif en devenant Déléguée régionale au sein de l’Union Régionale des SCOP d’Ile-de-France où elle assure des fonctions de représentation, développement et d’accompagnement des SCOP.  Engagée sur le plan associatif, Eve fut administratrice d’un plan local pour l’insertion par l’économique, Vice-Présidente du centre des jeunes dirigeants de l’économie sociale jusqu’en 2014. Elle accompagne depuis 2008 des jeunes en lycée professionnel pour faciliter leur insertion professionnelle.

 

Newsletter_pardeux_riffaud

Jean-François Riffaud, Directeur général, Action contre la Faim et Administrateur de France générosités

Jean-François Riffaud est un expert du secteur non profit, des générosités et de l’interêt général. Ancien directeur de la communication, de la collecte et de l’innovation à la Croix Rouge française, puis directeur de la communication et du développement d’Action contre la faim,  il est actuellement directeur général d’Action contre la faim.

Jean-François Riffaud est membre du conseil syndical de France générosités et administrateur de l’IDAF.

 

Table-ronde débat :

 

News_petite_170x130_davezac

Axelle Davezac, Directrice générale de la Fondation de France.

Experte reconnue des enjeux du secteur non-profit, Axelle Davezac est directrice générale de la Fondation de France depuis septembre 2016.

Après 15 ans dans l’industrie, elle décide de mettre son expérience au service de l’intérêt général en prenant la direction de l’ARC de 2005 à 2016. Elle a aussi été trésorière du Comité de la Charte (2006-2012) et administrateur de l’IDAF et de l’Institut Hospitalo-Universitaire de Strasbourg (2011-2016). Depuis 2015, elle siège au Conseil d’Administration du Centre Français des Fonds et Fondations, et depuis 2016, elle est également vice-présidente de France générosités, ainsi que membre du Board de l’European Foundation Center et de l’Alliance Trust.

 

News_petite_170x130_elhairy

Sarah El Haïry, Députée MODEM, membre de la Commission des finances et rapporteur du projet de loi visant à améliorer la trésorerie des associations.

Agée de 30 ans, Sarah El HAIRY est députée de la 5ème circonscription de Loire Atlantique. Elle siège dans la Commission des Finances et est Rapporteure spéciale sur la loi de finances du budget « Sport, jeunesse et vie associative ». Elle est engagée depuis plus de 10 ans en politique, mais aussi dans le monde syndical. En effet avant de rejoindre l’Assemblée Nationale, Sarah EL HAIRY travaillait au sein de la SCOP du groupe Up comme déléguée régionale. Elle est reconnue pour son militantisme en faveur de l’économie sociale et solidaire.

De plus, Sarah EL HAIRY défend notamment l’idée que la refondation du modèle sociale français passera par l’hybridation des sources de son financement. Pour cela, elle travaille sur l’identification et la levée des freins législatifs aux financements du monde associatif. En juillet 2019, le Premier Ministre mandate Sarah EL HAIRY pour la rédaction d’un rapport sur la philanthropie et lui demande d’imaginer une philanthropie à la française.

 

News_petite_170x130_gallois

Louis Gallois, Co-président de La Fabrique de l’Industrie et président de la Fédération des acteurs de la solidarité.

Louis Gallois est diplômé de l’Ecole des Hautes Etudes Commerciales (HEC), ancien élève de l’Ecole Nationale d’Administration et titulaire d’un diplôme d’études supérieures de sciences économiques. Il a débuté sa carrière à la Direction du Trésor ; il a été ensuite directeur du cabinet de Jean-Pierre Chevènement au ministère de la Recherche et de la Technologie puis au ministère de la Recherche et de l’Industrie (1981-1982), avant d’être directeur général de  l’Industrie (1982-1986), puis directeur de Cabinet du Ministre de la Défense (1988-1989). Il a ensuite présidé la Société nationale d’études et de construction des moteurs d’aviation- Snecma (de 1989 à 1992). Président-directeur général de l’Aérospatiale de 1992 à 1996, il a été ensuite président de la SNCF (de 1996 à 2006), coprésident, puis président exécutif et administrateur d’EADS de 2006 à 2012, et parallèlement, président-directeur général d’Airbus (2006-2007). Il a été Commissaire Général à l’Investissement de juin 2012 à avril Il est depuis avril 2014 Président du Conseil de Surveillance de PSA. Parallèlement, depuis 2011, il co-préside La Fabrique de l’Industrie, un laboratoire d’idées, destiné à développer la réflexion sur les enjeux et les perspectives de l’Industrie. Louis Gallois est président depuis juin 2012 de la Fédération nationale des associations d’accueil et de réinsertion sociale-FNARS devenue au 1er janvier 2017 Fédération des acteurs de la solidarité. Il préside également l’Association de gestion du Fonds d’expérimentation territoriale contre le chômage de longue durée (loi du 29 février 2016).

 

News_petite_170x130_armelle

Armelle de Guibert, Déléguée générale des Petits Frères des Pauvres.

Armelle de Guibert est la déléguée générale des Petits Frères des Pauvres, depuis 2016. Entrée chez les Petits Frères des Pauvres en 2010, elle a exercé auparavant les fonctions de directrice de l’Association de gestion des établissements des Petits Frères des Pauvres (pfP-AGE), après avoir dirigé le pôle dédié à l’accompagnement des personnes en grande précarité où elle a participé à la mise en place d’actions en direction des femmes sans domicile fixe.

Diplômée de l’Institut d’Etudes Politiques de Rennes, de l’EHESP (Ecole des hautes études en santé publique de Rennes), d’un double DESS d’Economie et gestion des services de santé (Université Paris Dauphine) et de Communication sociale et gestion des ressources Humaines (CELSA), Armelle de Guibert a débuté sa carrière dans des fonctions RH auprès d’un groupe du secteur numérique avant de rejoindre le secteur de l’exclusion en 2002 où elle fut successivement directrice adjointe dans un Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale puis directrice d’un pôle hébergement « jeunes ».

Depuis sa nomination, Armelle de Guibert accompagne le développement des Petits Frères des Pauvres sur l’ensemble du territoire, afin de répondre au mieux aux nouveaux enjeux du vieillissement. En deux ans, ce sont ainsi plus de 1 000 nouveaux bénévoles et une cinquantaine d’équipes qui ont renforcé notre action. Porter et relayer la voix des personnes âgées isolées représente une autre de ses priorités alors qu’elle indiquait il y a deux ans : « Pour que s’engage le changement, il est primordial de redonner la parole aux personnes que nous accompagnons. L’un de nos enjeux majeurs étant de faire entendre la voix des plus démunis ». Alors que notre association estime que 300 000 aînés sont en situation de « mort sociale »1, pour Armelle de Guibert : « Il faut rappeler que l’être humain a besoin de liens pour vivre son humanité. Il est primordial que les gens se regardent, se parlent et se mobilisent face à l’isolement des personnes âgées. La place des entourages est essentielle ». Elle défend notamment, dans cette optique, une vision inclusive du numérique.

 

News_petite_170x130_jashan

Philippe Jashan, Président du Mouvement Associatif.

Philippe Jahshan est diplômé de l’Institut d’Études Politiques de Paris (Sciences Po) avec une spécialisation dans les relations internationales et les métiers du développement. Il rejoint l’organisation Solidarité Laïque en 2002 et y exerce les fonctions de chef de projet, puis de coordinateur général de projets et de programmes en Méditerranée avant d’en devenir le délégué aux actions de coopération internationale en 2009. Parallèlement, il exerce différents mandats dans des collectifs de la solidarité internationale.

Administrateur de Coordination SUD depuis 2010, il en devient le Président en janvier 2015 et par cette occasion, devient également administrateur du Mouvement associatif. En novembre 2015, il intègre le groupe des associations au Conseil économique, social et environnemental.

Il est élu Président du Mouvement associatif lors de l’assemblée générale du 5 octobre 2016.

 

News_petite_170x130_xavier

Animateur : Xavier Du Crest De Villeneuve, Directeur France de Handicap International

Xavier du Crest de Villeneuve, publicitaire-entrepreneur, a créé plusieurs entreprises, développant des grands comptes tant au niveau national qu’international. Avec ses agences, il a travaillé pro bono pendant 19 ans pour Handicap International et 2 ans pour Aide et Action International. Il a décidé de se tourner vers la solidarité internationale en 2012, acceptant de rejoindre l’équipe de direction d’Aide et Action International pour créer le poste de directeur international de la communication et de l’influence à Genève lors de la structuration internationale de cette ONG de développement. Il rejoint Handicap International France en mars 2016 en tant que chargé de mission, avant d’en prendre la direction en janvier 2017. Depuis avril 2017, il est administrateur et secrétaire général de France générosités.

 

Conclusion et cocktail Déjeunatoire

escalier de couleur inversé