escalier de couleur

Regards sur l’emploi des ressources de nos membres – Nov. 2018

Publié le 07.12.2018

Etude sur l'emploi des ressources des membres de France générosités.

L’objectif de France générosités est de redonner de la lisibilité à l’apport de la générosité à l’intérêt général en dévoilant les nombreuses réalisations qu’elle engendre et de montrer son impact concret sur le lien social dans notre société au travers entre autres des nombreux bénévoles qui participent aux actions sur le terrain.

Daniel Bruneau, appuyé de l’équipe de France générosités, s’est chargé de la première étape de ce travail en analysant les données de nos membres qui représentent un large panel des organisations collectant des fonds sur le plan national dans tous les domaines de l’intérêt général. Les organisations membres de France générosités ont mobilisé en 2016, 6,6 milliards de ressources dont 3,1 milliards de financements privés. Mais aussi bien plus d’un milliard d’euros de contributions volontaires en nature, dont 74%provenant du bénévolat.

À quoi servent ces dons ? Chacune de nos organisations a un modèle économique qui lui est propre, soit qu’il résulte de la volonté politique de ses dirigeants ; de la mission qu’il poursuit ; du secteur dans lequel elle agit. Cependant, dans chaque secteur, la générosité a une place à part, qu’elle soit un espace de liberté et d’innovation ; qu’elle soit un levier permettant de sécuriser d’autres financements ; qu’elle permette de prendre en charge des causes et des bénéficiaires qui ne le sont pas par ailleurs ou de renforcer l’accompagnement des bénéficiaires.

Cette étude, qui porte sur les emplois 2016, de 96 membres de France générosités doit nous permettre de donner une vision plus concrète de notre action et de nos missions sociales. Nous devons ensemble nourrir une réflexion nous permettant de mieux expliciter l’impact de la générosité aux donateurs et plus largement aux pouvoirs publics et au grand public. Nous avons besoin de la fidélité des donateurs, un peu bousculés aujourd’hui par les incertitudes fiscales et par une baisse potentielle de leur pouvoir d’achat. Nous avons besoin que les pouvoirs publics comprennent que toute baisse des dons conduit à la réduction ou à la fermeture de programmes de nos organisations. Mais aussi qu’ils comprennent que nous sommes des acteurs indispensables au renforcement lien social et donc de la démocratie.

Pierre Siquier

Président de France générosités

 

 

Documents à votre disposition :

Veuillez trouver ici la synthèse de l’étude sur les CER 2016 de nos membres.

Vous pouvez trouver l’étude complète ici

escalier de couleur inversé