escalier de couleur

« Solidarité et générosité vont de pair pour la transformation de notre société »

Publié le 30.04.2018

Pierre Siquier a été élu président de France générosités le 12 avril pour un mandat de 3 ans.

« C’est un honneur pour moi de prendre la présidence du syndicat à la suite de Françoise Sampermans. Je trouve une profession structurée et très active. Il suffit de regarder les chiffres du dernier Panorama national des générosités pour s’en convaincre : 7,5 milliards de ressources privées en 2015 : 4,6 milliards pour les particuliers, dont 1 milliard pour les libéralités et 2,9 milliards pour les entreprises.
Notre secteur a démontré depuis bien longtemps son impact sur la vie sociale en France et à l’étranger. Il constitue indéniablement un maillon indispensable au maintien comme au renforcement de la cohésion sociale sur le territoire, il a souvent été à la pointe de l’innovation sociale.
Nous sommes un des acteurs majeurs de la société de l’engagement. Et ce autour de deux mots, d’un concept : l’intérêt général. Il y a eu beaucoup de débats autour de l’utilité sociale versus l’intérêt général. Pour faire court, nos activités sont par définition à gestion désintéressée et exclusivement dédiées à l’intérêt général.

Elles sont souvent dépendantes de la générosité du public et développent leurs actions en veillant à garantir un équilibre financier dont dépend leur survie. C’est pourquoi cet écosystème financier dans lequel elles baignent ne doit être modifié qu’avec beaucoup de prudence. En clair, nous avons besoin de stabilité fiscale.
Je n’oublie pas non plus les sujets d’actualité : le RGPD, statut des RUP et des FRUP, la hausse de la CSG, la réforme du plan comptable des associations etc. Autant de points chauds que les équipes de France générosités ont déjà abordés avec professionnalisme et souvent en collaboration étroite avec les autres collectifs. Nous nous attacherons d’ailleurs, avec Laurence Lepetit, notre nouvelle Déléguée générale, à construire des positions communes avec les autres collectifs qui représentent la générosité en France.
La générosité, acte personnel par définition, est la démonstration optimiste de la nature humaine : l’individu reste maître de sa décision de donner pour des causes qu’il considère comme fondamentales. On a trop dit que nos sociétés sont égoïstes et repliées sur elles-mêmes, et bien, ces 7,5 milliards font du bien, ils sont la preuve que solidarité et générosité vont de pair pour la transformation de notre société vers un monde plus juste. »

Pierre Siquier, Président de France générosités

twitter gros@PierreSiquier

escalier de couleur inversé